Lunch box

Nouveau réflexe dans la nouvelle vie montreuilloise : miser sur les applis anti-gaspi. Phenix, Too Good To Go et Optimiam m’accompagnent désormais sur le smartphone pour faire plaisir au porte-feuille, à la planète et à l’estomac ! Je dirai même que c’est un peu Noël à chaque fois que je me rends dans les supermarchés récupérer mon panier « surprise » d’invendus (la meuf, il lui en faut peu…). Des oeufs bio aux Bagel (ci-dessous en photo), en passant par les falafels, yaourts, salades, pastabox, ces applis restent ma botte secrète pour me faire des lunch plutôt badass au travail. Evidemment, on les accompagne de légumes et de fruits histoire de pas sombrer dans la junk food, ce serait un peu bête de reprendre les 5kg perdus depuis le retour du Cameroun !

Et comme d’habitude, le soir, c’est la réflexion existentielle devant le frigo en me disant « mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir me faire à manger pour demain ouais…. ». Il me restait deux énormes betteraves sur le point de succomber, alors je me suis demandée comment je pourrai les rendre flawless. Car les betteraves et moi, depuis l’expérience de la cantine à l’école primaire, c’est pas la grande entente. Et j’ai trouvé THE recette niquel pour la collection automne-hiver 2019.

Recette express Soupe de betterave

img_20191031_131537.jpg

Ingrédients (pour 4 fat bols de soupe)

  • 2 grosses betteraves cuites
  • 1 oignon
  • Ail
  • 2 grosses pommes de terres
  • 1 cube bouillon de légumes
  • Huile d’olive
  • Poivre

1) Découpez en petits morceaux vos pommes de terres et betteraves. Hachez 2-3 gousses d’ail et l’oignon.

2) Faites revenir dans un fait-tout légèrement huilé vos légumes.

3) Versez environ 1L d’eau avec un cube de bouillon. Laissez mijoter environ 20 min.

 

Cette recette est aussi valable pas mal de légumes de saison : carottes, poireaux, chou….

On en a gros !

Comme une impression d’avoir loupé des étapes dans ma vie….Oui, 15 ans après, je me mets enfin à Kaamelott pour une grosse session de rattrapage. Et je me demande encore comment j’ai fait pour passer à côté du chef d’œuvre. A raison de 10 épisodes par jour en moyenne, Kaamelott me maintient aujourd’hui à la surface pour échapper à la noyade dans les larmes de chagrin. Parce-que oui, dans un mois, le Cameroun c’est fini…

Pour accompagner les soirées de Samedi soir combo coussins/guirlandes/tisanes/bouillotte/séries, on mise sur le fromage ! Car évidemment, « le gras, c’est la vie ! ». J’ouvre le frigo, et je découvre le bonheur d’avoir ma nouvelle coloc à la maison : elle a acheté du creamy blue cheese. La voix de ma diététicienne me rappelle que le soir, c’est pas de féculent….alors je réfléchis deux secondes et je m’applique à réaliser mon diner.

Recette végé de tomates farcies au blue cheese

Moi quand je sors le plat du four et que je mate le blue cheese bien fondu….

Ingrédients (pour 2 personnes) :

  • 3 tomates
  • 1 petit oignon
  • Une poignée de champignons
  • Du blue cheese (pas de quantité limité, on va pas faire genre)
  • Persil
  • Sel
  • Poivre
  • Huile d’olive
  1. Dans une poêle avec un peu d’huile d’olive, faites revenir vos champignons avec votre oignon haché très finement (le plus petit possible) et du persil. Assaisonnez et mettez de côté.
  2. Coupez  ensuite vos tomates en deux et enlevez les pépins avec la chaire (à mettre de côté pour le brunch du lendemain pour accompagner les œufs brouillées yeah!). Disposez-les dans un plat à gratin avec un papier sulfurisé.
  3. Puis, garnissez-les de votre préparation aux champignons et recouvrez d’une tranche de blue cheese. Enfournez à 180°C pendant 25 min.

 

La-vie, la-vie, la-vie, la-vie….voici la viiiiiiiie.

 

(Idées) brouillées

Les mois défilent et les pulsions de la vie camerounaise sont toujours aussi fortes et intenses. On en serait presque saoul à force de boire un tel concentré au quotidien ! Mais un jour, sans trop savoir comment on en arrive là, tout bascule : une rupture amoureuse, un départ d’ami, un rapport de fin de mission à faire et un billet d’avion réservé pour le retour en France…La fin de ce séjour approche et, on va pas se le cacher, ça fait bien flipper. On se rend compte qu’on est la plus ancienne dans ce groupe de volontaires, qu’on connait toutes les chansons qui passent en soirée et que tous les kongossas de ma tranche d’âge ont été vus et revus. « La Force de l’expérience » comme on dirait…

En tant que bonne #controlfreak, j’essaie donc de me raccrocher à ce que je peux. Mes avocado toast du matin, mes gin tonic du soir (avec les amis, pas seule ! faut pas déconner), et entre les deux, des séances de natation histoire de renforcer ces jambes qui peuvent me faire danser jusqu’à 5h du mat’ dans Yaoundé la capitale. Qui dit « sport », dit « protéines ». Marre des oeufs et des boites de sardines, j’opte pour cuisiner le soja séché qu’une amie végé m’avait refilé (celle là même qui m’avait offert une paille en inox #tellementdelove). Se mange parfaitement en brunch gueule de bois le dimanche !

 

Recette de soja brouillé à la tomate (économique +++++)

20190513_124314.jpg

 

Ingrédients (pour 2 personnes) :

  • 4 poignées de soja séché (dans les magasins bio et indiens, pas cher du tout)
  • 1 oignon
  • 4 tomates
  • Basilic
  • Sel
  • Poivre
  • Huile d’olive

1. Faites tremper le soja dans un saladier d’eau froide, disons le temps de votre douche du matin. Puis, mettez les à cuire dans l’eau bouillante entre 20 et 30 min. Égouttez et réservez.

2. Dans une poêle, faites revenir votre oignon et tomates découpées grossièrement dans de l’huile d’olive. Puis rajoutez les graines de soja égouttées. Ce sera prêt quand les graines seront un peu grillées. Assaisonnez. Kiffez

Spring Time

Les jaloux parleront…Mais je trouve que parfois, mater Topchef à la pause dèj du bureau sur youtube me monte à la tête et je prends pour une BGette en cuisine. Et quand je reviens de 2 semaines en France à manger le combo fatal fromage/pâté/vin, il est plus que temps de switcher de nouveau vers des habitudes plus sympas pour le bidou.

Alors voici que je découpe frénétiquement les légumes de toutes les couleurs que j’ai sous la main dans le placard (et pas encore bouffé par les fourmis) et que je te fais l’experte en dressage de bol tout en écoutant du Hilary Duff à fond (et là, c’est le moment où je sors et que je supprime ce blog définitivement #shame).

Recette de la salade arc-en-ciel

Oui, oui, j’ai carrément inventé un nom

20190419_132501

Ingrédients (pour 2 personnes) :

  • 1/2 chou blanc
  • 1/2 chou rouge
  • 2 oeufs
  • 1 carotte
  • Une poignée d’olive
  • Graines de lin ou autres oléagineux (courge, noix, noisettes, arachides…)
  • Moutarde
  • Huile d’olive
  • Sel
  • Poivre

 

1. Faites cuire les oeufs dans une casserole d’eau bouillante 10 min pour avoir de beaux oeufs durs ni trop secs ni trop mollets. Puis, égouttez et laissez refroidir.

2. Découpez finement les chous en lanières et épluchez la carotte en lanières également.

3. Concoctez une vinaigrette moutarde express : 2 cuillères à soupe d’huile d’olive + 1 cuillère à café de moutarde + assaisonnement + 1 filet d’eau

4. Dressez dans une assiette ou un bol (en mode buddha bowl ou Poké bowl dans le language bobo Instagram), puis parsemez de graines et ajoutez la petite vinaigrette. On placera les oeufs coupés en deux en derniers.

Spring Time les gars ! 😀