Porridge sans féculent : l’English Breakfast revisité

Quand j’étais jeune fille au pair en Irlande, le truc que j’adorais consommer par dessus-tout (hormis les pintes de cidre à la poire Bulmers), c’était le porridge. Le porridge est une espèce de pâte semi-épaisse faite à base de lait et flocons d’avoine. Le bol, la cuillère, le pyjama lapin, et c’est parti pour le bon Guilty pleasure devant sa série quoi.

Sauf que, vous l’aurez un peu compris, c’est légèrement fatos comme petit déjeuner ou en-cas. Je n’avais pas envie non plus de me ruiner en graines de chia en magasin bio (sérieusement, ce truc coûte un bras). Et un jour, le miracle est apparu et j’ai trouvé la petite alternative. Je ne savais pas quoi faire de mes graines de lin au frigo, que j’avais au préalable bien bouilli pour en extraire du gel. En effet, j’utilise le gel de lin pour avoir hydratation et petites ondulations wavy pour mes cheveux fins et plats, LA BASE (voir ce tuto). Mais c’est également un excellent moyen d’épaissir et donner une bonne texture à des préparations. Les graines de lin désignent l’allié parfait pour une imitation du porridge, sans pour autant se plâtrer le bide. Le plus ? Elles sont riches en oméga 3 et calcium, et c’est local 🙂

Recette porridge sans féculent aux graines de lin

20200126_164628

(Ici j’ai mis des dattes et des kiwis qui ont coulé dans les limbes du porridge)

Lire la suite

Samoussa des restes : Gaspi, c’est fini…

Sans parvenir vraiment à tout résoudre au final (quand tu achètes des feuilles de Brick, bonjour l’anti-thèse du Zéro déchet avec le plastique hein…), je réussis à cuisiner mes reste avec des petits samoussas. Car l’avantage ici, c’est de mettre un peu ce que je veux dedans : les vieilles pommes de terre et carottes du fond de placard, la boite de thon qui est là… Parfait pour les lunch ou pour les soirs où j’arrive tard à la maison et où je veux juste mourir de fatigue dans ma couette.

Recette du samoussa

20191113_122235(1)

Lire la suite

Tomates farcies au blue cheese : on en a gros !

Comme une impression d’avoir loupé des étapes dans ma vie….Oui, 15 ans après, je me mets enfin à Kaamelott pour une grosse session de rattrapage. Et je me demande encore comment j’ai fait pour passer à côté du chef d’œuvre.

Pour accompagner les soirées de Samedi soir combo coussins/guirlandes/tisanes/bouillotte/séries, on mise sur le fromage ! Car évidemment, « le gras, c’est la vie ! ». J’ouvre le frigo, et je découvre le bonheur d’avoir ma nouvelle coloc à la maison : elle a acheté du creamy blue cheese. La voix de ma diététicienne me rappelle que le soir, c’est pas de féculent….alors je réfléchis deux secondes et je m’applique à réaliser mon diner.

Recette de tomates farcies au blue cheese

Moi quand je sors le plat du four et que je mange la première bouchée

Lire la suite

Protéines de soja à la tomate : idées brouillées

Un jour, sans trop savoir comment on en arrive là, tout bascule : une rupture amoureuse, un départ d’ami, un rapport de fin de mission à faire et un billet d’avion réservé pour le retour en France… On se rend compte qu’on est la plus ancienne dans ce groupe de volontaires, qu’on connait toutes les chansons qui passent en soirée et que tous les kongossas de ma tranche d’âge ont été vus et revus. « La Force de l’expérience » comme on dirait…

En tant que bonne #controlfreak, j’essaie donc de me raccrocher à ce que je peux. Mes avocado toast du matin, mes gin tonic du soir , et entre les deux, des séances de natation histoire de renforcer ces jambes qui peuvent me faire danser jusqu’à 5h du mat’ dans Yaoundé la capitale. Qui dit « sport », dit « protéines ». Marre des oeufs et des boites de sardines, j’opte pour cuisiner le soja séché qu’une amie végé m’avait refilé (celle là même qui m’avait offert une paille en inox #tellementdelove). Se mange parfaitement en brunch gueule de bois le dimanche !

Recette de protéines de soja brouillées à la tomate

20190513_124314.jpg

Lire la suite

Galettes et pesto de fanes de carottes + gaspacho de courgettes et roulées d’épluchures : oklm le recyclage

Le 02 juin dernier, j’ai eu le grand privilège d’animer un atelier de cuisine sur le thème « pique-nique anti-gaspi » à la Maison du zéro déchet de Paris.

Il est 10h, ciel bleu et soleil au beau fixe. J’ai enchainé mes péripéties parisiennes : voir les potes (fait), voir le ministère (fait), voir le mur des « Je t’aime » (fait), acheter une paire de Perùs (fait), revoir la Tour Eiffel (fait). Ouf ! Même pas le temps pour faire de grasse mat ou de sieste matinale dans le parc Monceau avec un croissant (non ça, c’était hier). Ce matin c’est animation d’un atelier anti-gaspi pour 8 personnes. Rouge à lèvres (ok), recettes (ok), bonne humeur (ok). Let’s go ! Encore une fois, l’idée est de cuisiner des ingrédients (ici courgette et carotte bio) et de ne pas laisser de restes, donc pas d’épluchures. Si, si, c’est possible !

Le pesto de fanes de carottes

pesto-fanes-carottes-e1524571448517


Lire la suite

Houmous de haricots blancs : pimp ton apéro !

On ne va pas se leurrer : les haricots blancs, c’est pas le truc le plus funky de la cuisine. Entre la boite de cassoulet William Saurin en France et les Heinz Beans en Irlande, je n’ai jamais vraiment porté dans mon coeur cette étrange légumineuse, qui demande tant à être aimée (bon quand même, je vais pas cracher sur les Heinz Beans/oeufs brouillés du Brunch, c’était clairement la vie). Bref…triste histoire…jusqu’à ce que je me bouge un peu pour lutter contre les clichés, et que j’innove lors de mon dernier atelier de cuisine « apéritif estival » dans le cadre du boulot. *Illumination* On s’inspire alors de la cuisine libanaise et de son fameux houmous de pois chiches pour le décliner en y incluant le pauvre haricot blanc délaissé. Et ça gère la fougère !

Recette de Houmous de Haricots Blancs

i127920-houmous-aux-haricots-blancs

La recette se décline aussi version pois cassés, quand t’en as marre d’en manger en soupe chez la grand-mère

Lire la suite

Crackers aux herbes et confit d’oignons : quand on est invité chez des amis le 10 du mois

Le compte en banque n’est pas un ami aussi fidèle que le labrador, ça va de soi. Alors que tu apprends à ne plus écouter ton autre BFF aka le déni d’argent, tu remarques combien il te reste à la fin du mois…et là, tu as des envies de décès imminent.

Texto d’une amie qui t’invite pour le déjeuner-apéro chez elle. Hors de question d’arriver les mains vides. Mais le frigo fait la gueule depuis une semaine, et tes placards ont capitulé depuis longtemps. Effectivement, c’est vraiment le décès. Ah ouf, il me reste quelques oignons et des basiques (farine, huile, œuf….). Improvisation totale de recettes applaudies, avant de trépasser pour de bon !

Crackers aux herbes de Provence et confit d’oignons

Lire la suite